Savoir oublié

Publié le par miniklochette

Longtemps avant l'aube, les marins avaient accosté.

Ils avaient tiré le canot et ramé jusqu'au port.

Au loin, une lanterne indiquait le chemin ; le capitaine parti en tête et l'équipage suivit.

Dans le silence de la nuit, le cortège se faufilait silencieusement.


La dune de terre était recouverte d'herbe haute qui dansait dans la brise marine. Elle cachait le village qui dormait paisiblement.

Le sentier s'élargissait à l'entrée de la place principale, des ruelles courraient dans plusieurs directions.

A son habitude, le capitaine se dirigea vers la maison surplombée d'une girouette. C'était la seule à porter cet objet au-dessus du toit.


L'homme frappa 2 coups secs et attendit quelques instants. La lumière d'une chandelle éclaira les fenêtres et la porte s'ouvrit dans le grincement de ses gonds.

Un homme vieillit par le sel et le vent se tenait sur le perron. La chandelle à la main, la lumière laissait paraître son visage appeuré.

Le capitaine bouscula l'homme et entra vivement.

Dès que la porte fut fermée, des cris retentirent dans la nuit.


L'histoire raconta que le vieil écrivain qui vivait là connaissait tous les secrets des océans.

Avec parcimonie, il enseigna à différents disciples, différents savoirs. Aucun d'eux ne se connaissait, aucun d'eux ne savait qu'il y en avait d'autres. L'ignorance était leur sauvegarde.

Jusqu'à ce qu'un jour, pris dans un piège un disciple parla,


Ses aveux étaient certes cohérents, mais incomplets comportants des erreurs flagrantes de dates, de lieux, de personnes.

Ce disciple qui enseignait, enseignait les erreurs qu'on lui avaient apprises.

Ceux qui avaient manigancé contre lui, le torturèrent pour qu'il livre le nom du maître. Après plusieurs nuits de tortures et d'attrocités le nom fut révélé : Balthazar.


Le seul lien entre eux était une simple plume d'oie qu'il trouvait régulièrement au pied de la cheminée.

Son devoir était d'écrire et d'enseigner grâce à cette plume, et ainsi le savoir était transmi.

L'objet étant chargé d'informations qui étaient délivrées grâce à l'écriture.


Le secret de la plume révélé, les brigands tuèrent le disciple, mais alors qu'il mourait, la plume disparu pour ne jamais réapparaître.

Publié dans Histoire d'y croire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article