Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le voeu

Le voeu

Fais un voeuet ouvre les yeux!Le pays merveilleuxest-il réel?j'adore ce matinoù j'ai vu que c'était ta mainqui reposait sur mon corpsattendant mon éveil... J'ai fais un voeuet j'ai oublié de retrouvercette splendeur en mon âmeimmobilité parfaite entre...

Lire la suite

le truc de zordar!!

Puisque m"onsieur Zordar en personne me le demande, voici un petit questionnaire remplit par ma personne, oui madame!! Ma vertu préférée : La franchise La qualité que je préfère chez les hommes : le machisme! La qualité que je préfère chez les femmes...

Lire la suite

La poupée magique

Une poupée magique était posée sur la table. Enfin, c'est ce que maman disait. Elle l'avait eu étant enfant, et maintenant elle me la donnait. Pourtant, j'avais passé l'âge d'avoir un tel objet dans ma chambre, mais elle insistait tant que je ne pouvais...

Lire la suite

Je souffre

L'ivresse de l'amour Charie tant de souffrance Pourquoi? En ce jour, si froid, ma peau craquèle J'ai mal au bras de tellement de vide Je pleure sans larmes Mon coeur se vide

Lire la suite

Noix

Noix

Il était une fois une noix. Pas n'importe quelle noix, mais Noix.Celle qui croyait qu'elle garderait sa place au chaud sous les feuilles du noyer, celle qui comptait garder sa coque éternellement. Voici l'histoire de Noix. Ce matin là, il faisait beau...

Lire la suite

Les 7 choses...

Promesse tenue à grain de poussière!! 7 choses que vous faites bien : -lire-dormir-rire-faire la folle dingue-tout tourner à la dérision-dire que j'aime-écouter 7 choses que vous ne pouvez/ne savez pas faire : -éplucher un oignon sans pleurer-devenir...

Lire la suite

Le loup des kilghard

Le loup des kilghard

Résumé : Ah, les crétins ! Depuis le temps, ils n'imaginaient même plus qu'on puisse violer leurs lois ! Et Paul Harrell s'en était donné à coeur joie. Il avait mené la grande vie. Il avait eu toutes les femmes qu'il voulait. Et celle qui l'avait donné,...

Lire la suite

La tour du guet

Largement ouverte sur le monde, ma fenêtre donnait sur ce que j'appelais mon territoire. Il s'étendait à perte de vue, au delà du regard, et bien au-delà de la pensée. Jamais personne n'aurait pu m'arracher à ma contemplation. Je demeurais si seule, ici...

Lire la suite

1 2 > >>